Coronavirus : le Département répond à vos questions

En savoir plus

Publiée le 19 mars 2020

Actualité

Coronavirus : l'accueil des enfants de moins de 16 ans

Coronavirus : Les mesures et contacts utiles pour vous accompagner dans le mode de garde de votre enfant.

© amircudic

Pour faciliter l'accueil des enfants des personnels prioritaires, les parents concernés peuvent transmettre leurs besoins de garde jusqu'à 16 ans sur "monenfant.fr"

Les poursuites d’accueil possibles suivant le mode de garde 

  • Seules les crèches hospitalières ou adossées à un établissement social ou médicosocial peuvent rester ouvertes. L’accueil dans les autres crèches est suspendu, sauf à pouvoir réorganiser l’accueil en constituant des groupes de 10 enfants au maximum, et après accord de la Préfecture, seule compétente pour décider de la possibilité de poursuivre les accueils dans ces conditions. À noter : seuls les enfants des personnels prioritaires (décrits ci-après) peuvent être accueillis dans ces autres crèches.
  • Les micro-crèches peuvent rester ouvertes dans la limite de 10 accueils.
  • L’accueil dans les Maisons d’Assistantes Maternelles est maintenu sous réserve de ne pas dépasser 10 enfants simultanément accueillis.
  • Les assistantes maternelles peuvent accueillir jusqu’à 6 enfants de moins de 3 ans, dans la limite de 10 enfants à leur domicile en comptant leurs propres enfants. 

les poursuites d’accueil possibles suivant les professions des parents

Lorsque les parents continuent à travailler, même en télétravail, l'enfant peut continuer à être confié à son mode de garde habituel, qu'il s'agisse d'un établissement d'accueil du jeune enfant (EAJE) resté ouvert (crèche, micro-crèche), d'une Maison d'Assistantes Maternelles (MAM) ou d'une assistante maternelle.

Parmi les professionnels concernés figurent :

1) les professionnels des services de l'Etat (central et déconcentré) : personnels des agences régionales de santé (ARS) et des préfectures chargées de la gestion de l’épidémie, agents du ministère des solidarités et de la santé chargés de la gestion de l’épidémie

2) les professionnels de santé libéraux: Médecins, Sages-femmes, Infirmières, Ambulanciers, Pharmaciens, Biologistes

3) tous les personnels des établissements de santé

4) tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants: établissements et services de la protection de l'enfance; Services d’aide et d'accompagnement à domicile (SAAD), services de portage de repas à domicile, Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), résidences autonomie pour personnes âgées, petites unités de vie pour personnes âgées, Etablissements et services pour personnes handicapées (Foyers d'accueil médicalisés (FAM) pour adultes lourdement handicapés, maisons d'accueil spécialisées (MAS), Etablissements et services d'aide par le travail (ESAT), foyers d'hébergement d'ESAT, foyers occupationnels (FO), foyers de vie, maisons de retraite spécialisées (MRS), services d'accompagnement à la vie sociale (SAVS), services médico-sociaux pour adultes handicapés (SAMSAH), Services de soins infirmiers à domicile, Lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé, Nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ,; Instituts médico-éducatifs (IME),  instituts pédagogiques, thérapeutiques et pédagogiques (ITEP). 

5) les personnels des établissements d'accueil du jeune enfant (EAJE) et maisons d'assistantes maternelles (MAM) maintenus ouverts

6) les autres professionnels exerçant dans des commerces, entreprises, etc. maintenus ouverts; 

7) les agriculteurs, etc.

Pour les EAJE et MAM, dont la capacité d'accueil peut être réduite du fait de l'absence d'une partie du personnel, la priorité doit être donnée aux professionnels des catégories 1) à 5).

Les conséquences financières de ces restrictions 

Pour les assistantes maternelles et les parents employeurs, des solutions sont proposées sur le site de PAJEMPLOI : les parents employeurs sont invités à maintenir le salaire du mois de mars ou, s'ils ne le souhaitent pas, une indemnisation exceptionnelle est prévue par l’État.

L'accueil des enfants des personnels prioritaires dans les crèches ayant une convention de « prestation de service unique »  avec la Caf est GRATUIT. + d'infos ici.

Où trouver des informations ?

pour les parents/professionnels des catégories 1 à 5

Un questionnaire est disponible en ligne pour recueillir le besoin des parents ayant un (ou des) enfant(s) âgés de moins de 3 ans et pour lesquels un besoin d’accueil est impératif car ils doivent se rendre à leur travail (professionnels des catégories 1 à 5).

pour les professionnels de la petite enfance

Pour les EAJE et les assistantes maternelles, les services du Département sont joignables aux numéros habituels et par mail (à privilégier) :

  • Pour les EAJE : 05 46 31 74 85; def.pmi-eaje@charente-maritime.fr
  • Pour les assistantes maternelles et Maisons d’Assistantes Maternelles :

- antenne Nord (La Rochelle – Rochefort) : 05 17 83 42 30 ou 37 ou 38 ; defpmi.amafnord@charente-maritime.fr

- antenne Sud : 05 46 73 10 00; defpmi.amafsud@charente-maritime.fr