Fort Boyard

Des batailles navales aux énigmes du Père Fouras, le symbole du département est le fruit d'une histoire riche et complexe.

L'arsenal maritime

1666

  • Louis XIV ordonne la construction à Rochefort d'un arsenal militaire pour construire des bateaux.
  • La faible profondeur de la Charente oblige à décharger les vaisseaux de leur artillerie pour les tirer à la force des bras jusqu'à l'embouchure.
  • Une fois dans la rade, les vaisseaux sont vulnérables le temps du réarmement, c'est pourquoi il faut réfléchir à un système de défense.
  • On repère un haut fond susceptible d'accueillir un fort en sondant le passage entre l'île d'Aix et l'île d'Oléron.

1760

  • Après le sac de l'île d'Aix par les Anglais, à la fin de la Guerre de Sept ans, on envisage la construction d'un fort rectangulaire, armé sur trois côtés.
  • En raison d'un coût trop élevé, le projet ne verra jamais le jour.

Les fondations

1801

  • Napoléon Bonaparte approuve un nouveau projet.

1804 – 1807

  • On amène par bateau des blocs de pierre que l'on déverse sur le banc de sable pour constituer les fondations du futur fort.
  • Le manque de moyens et les tempêtes hivernales ralentissent le chantier.
  • Durant l'hiver 1807, les 60 000m3 de pierre amenés sur place s'enfoncent et l'assise disparaît.

1809

  • Suite à une attaque des Anglais, la construction du fort est abandonnée.

Le fort

1842 – 1847

  • Un nouveau chantier démarre sur l'enrochement déjà existant.
  • La manœuvre locale oléronaise est abondante et efficace.
  • L'assise du Fort est terminée, elle s'élève 2 mètres au-dessus du niveau des grandes marées.

1849 – 1859

  • La construction du fort commence.
  • On installe les premiers canons.

1859 - 1866

  • Construction d'un brise-lames au nord et d'un havre d'abordage au sud.
  • La paix avec les Anglais et les nouveaux canons longue portée qui permettent de défendre Rochefort depuis les îles d'Aix et Oléron ont rendu le projet inutile.

1866 – 1913

  • Le fort est utilisé comme prison pour soldats prussiens, puis pour les communards.
  • Il devient un poste de surveillance de torpilles.
  • Il est abandonné et mis en vente.

Studio de télévision

1989

  • Le fort est racheté par le Département de la Charente-Maritime.

1990

  • Création du jeu télévisé par Jacques Antoine, Jean-Pierre Mitrecey et Pierre Launay.
  • Depuis, l’émission a été adaptée dans 30 pays et entame sa 28e saison.