Covid-19 : le Département à vos côtés

En savoir plus

Publiée le 7 janvier 2022

Actualité

Généalogie, partez à la recherche de vos ancêtres !

Vous souhaitez faire l'histoire de votre famille ? Voici quelques astuces des archives départementales pour bien débuter.

© © AD17 - Arbre généalogique de la famille Tabuteau, La Rochelle (XVIe-XXe siècles) (AD17 175 J 9 – CR264 ) / Livret de famille

Étape par étape

Je suis méthodique 

  • Je note tout, dès le départ : lieux et dates de naissance, de décès, de mariage et autres informations…
  • J’attribue un numéro à chaque ancêtre pour effectuer une généalogie ascendante (voir à gauche la numérotation Sosa-Stradonidtz). Chaque ancêtre a un numéro invariable (c’est le principe de la numérotation Sosa-Stradonidtz inventée au XVIe siècle et développée au XVIIe siècle.) La numérotation part de la personne dont on fait l'ascendance, elle porte le numéro 1. Son père porte le numéro 2 et sa mère le numéro 3. Le numéro 4 est son grand-père paternel, le numéro 5 sa grand-mère paternelle, le numéro 6 son grand-père maternel et le numéro 7 sa grand-mère maternelle, et ainsi de suite...
  • Je choisis un modèle d’arbre (forme classique, circulaire ou chronologique) et j’y reporte les informations principales. 

Je retrouve les papiers de ma famille

  • Je réunis tous les documents : livrets de familles, cartes d’identité, passeports, contrats de mariage, permis de conduire, cartes d’électeurs, documents militaires, photos, etc. 
  • J’interroge ma famille
  • Je visite les cimetières où mes ancêtres sont enterrés et je note les inscription sur les tombeaux.

Je consulte les Archives en ligne 

  • Je continue mes recherches sur les archives en ligne
    Les registres d’état civil et paroissiaux : ils sont accessibles en ligne au bout de 100 ans.
    Les registres matricules de recrutement militaire : informations sur les hommes engagés au service militaire

Je me déplace aux Archives départementales ou Archives communales

Les archivistes sont là pour vous orienter.
Aux Archives départementales, vous pourrez combler des lacunes, chercher des informations spécifiques ou aller plus loin dans la connaissance de vos ancêtres (métiers, niveau de vie, mobilité, etc.) en « fouillant » dans d’autres fonds : minutes de notaire, registres d’écrou, demande de passeport, etc.

Téléchargez la fiche pratique "Faire l'histoire de sa famille" (PDF)

Quels sont les documents les plus intéressants ? Ceux qui peuvent apporter des informations précieuses ?

Le livret de famille : Il donne des renseignements complets sur les époux : date et lieu du mariage, noms et prénoms,
professions, domicile, mention veuf ou veuve de... et les enfants issus du mariage.
L'acte de baptême dans les registres paroissiaux ou de naissance dans l'état civil (à partir de 1792) : On y retrouve les noms, prénoms, date, heure et lieu de naissance ainsi que les noms des parents, mais aussi d’autres données, naissance illégitime, décès en bas âge, divorce des parents...

Depuis quand les registres paroissiaux existent-ils et où les trouvent-on ?

Depuis l’édit de Villers-Cotterêts en 1539, les prêtres sont tenus de consigner dans un registre les baptêmes, et à partir de 1579, les mariages et les inhumations. Sous Louis XIV, l’ordonnance de Saint-Germain-en-Laye (1667) généralise la tenue des registres en double. L’original reste dans la paroisse et la copie est apportée au greffe.
En 1792, l’État civil est créé. L’officier d’état civil remplit désormais le registre d’état civil (naissances, mariages, décès). Ils sont également tenus en double : on parle de collection communale et de collection du greffe (celle qui sera versée aux Archives départementales).
En commune, vous pouvez demander à consulter les registres de décès (librement communicabilité) et les registres de naissance et de mariage de plus de 75 ans.
Aux Archives départementales, sont consultables les registres de la collection du greffe et certains registres paroissiaux (catholiques) et pastoraux (protestants) pour les petites communes qui ont confiés leur conservation aux Archives départementales.

y-a-t-il des structures, des associations ou des personnes qui peuvent m’aider ?

Les archivistes de la salle de lecture aux Archives départementales sont là pour vous orienter dans vos recherches. 
Les cercles généalogiques peuvent apporter aide, conseils et vous accompagner dans vos recherches.
En Charente-Maritime, il en existe 3 :

  • le cercle généalogique d’Aunis - email : cgaunis@free.fr
  • le cercle généalogique de Saintonge - email : cgsaintonge17@sfr.fr
  • le Cercle généalogique de Sud-Saintonge - email : genealogiehautesaintonge@orange.fr

Site du Cercle Généalogique de l'Aunis
Site du Cercle Généalogique de Saintonge
Site du Cercle Généalogique Sud Saintonge

Le fil d’Ariane est une association d’entraide généalogique qui existe au niveau national et qui a des correspondants locaux entraide-genealogique.net

Liens utiles

-  Les fiches conseils et méthode des Archives départementales à télécharger
Site Internet Gallica de la Bibliothèque Nationale de France
- Site Internet RetroNews : presse de la Bibliothèque Nationale de France 
- Site Internet de l’INSEE
Le portail de généalogie et d’échanges
Trucs et astuces pour débutants
Site Internet geneat