La Prestation de Compensation du Handicap (PCH)

Cette aide répond aux besoins liés au handicap et à la perte d’autonomie.

Pour quoi ?

Objectifs de l’aide

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est une aide financière versée mensuellement ou ponctuellement au bénéficiaire, pour répondre à l’ensemble des besoins liés au handicap et à la perte d’autonomie. La PCH couvre principalement les aides nécessaires suivantes :

  • aide d’une tierce personne,
  • aide à l’aménagement du logement,
  • aide à l’aménagement du véhicule,
  • aide à la prise en charge du surcoût des frais de transport.

Montant de l’aide

L’équipe pluridisciplinaire évalue les besoins et élabore un plan de compensation du handicap personnalisé dans la limite de tarifs et d’enveloppes plafonnées par nature de dépenses.

Pour qui ?

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est destinée aux personnes remplissant les conditions d’éligibilité à la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) selon le référentiel 2.5 du Code de l’Action Sociale et des Familles, avant 60 ans.

Comment ?

Conditions d’attribution de l’aide

  • Présenter, pour une durée prévisible d’au moins une année :
    • une difficulté absolue ou deux difficultés graves parmi les activités telles que que définies dans le guide d'évaluation
  • Résider de façon stable et régulière sur le territoire français
  • Être âgé de moins de 60 ans. Exceptions faites pour :
    • les personnes exerçant une activité professionnelle rémunérée
    • les personnes déjà bénéficiaires de l’ACTP (l'Allocation Compensatrice pour Tierce Personne) qui peuvent demander un comparatif et opter pour la PCH ;
    • les personnes dont les conséquences de la maladie entraînaient des difficultés répondant aux critères d'éligibilité définis ci-dessus.

Faire la demande

Le demandeur doit formuler ses besoins d’aide auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) ou auprès des Délégations Territoriales.

Cumul d’aides

La PCH peut être cumulée avec :

  • l’allocation pour adulte handicapé (AAH)
  • la majoration pour la vie autonome
  • le complément de ressources
  • la majoration pour tierce personne (MTP) servie par la sécurité sociale ou la MSA (le montant de la MTP est alors déduit du montant mensuel de l'aide humaine),
  • l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH), mais pas avec ses compléments (sauf aménagement du logement, du véhicule ou surcoût de frais de transport)

La PCH ne peut pas être cumulée avec :

  • l’allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP) (voir options)
  • l’allocation personnalisée d'autonomie (APA) (voir options)