Coronavirus : le Département répond à vos questions

En savoir plus

Publiée le 19 décembre 2019

Actualité

SNSM : ces sauveteurs en mer qui nous protègent

À Oléron, 30 bénévoles assurent nuit et jour la sécurité des pêcheurs et des plaisanciers. Rencontre avec le Président de la station de sauvetage.

© departement17

la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM)

Été comme hiver, 24h/24, 7j/7, les bénévoles des 6 stations de sauvetage (Royan, La Tremblade, La Rochelle, Aix, Ré, Oléron) réparties sur le littoral charentais-maritime assurent nuit et jour la sécurité des pêcheurs et des plaisanciers.

La SNSM Oléron, c'est 30 sauveteurs bénévoles

À la Cotinière, sur l'île d'Oléron, la SNSM c'est une trentaine de sauveteurs bénévoles, pour la plupart des marins actifs ou retraités, des mécaniciens du port... Jean-François Vitet, Président de l'association, nous indique qu'en 2019, ils ont effectué une trentaine de sorties en mer, venant en aide aux bateaux de pêche (pannes, hélices engagées dans les filets...), aux nageurs aspirés au large, aux plaisanciers pris par un coup de vent...

© Dept 17 - Jean-François Vitet, Président de la SNSM Oléron

À bord du "Patron Louis Blanchard"

Le "Patron Louis Blanchard" est leur principal bateau de sauvetage, un canot tout temps, long de 17,70 m, large de 4,40 m. L'équipe dispose aussi d'un semi-rigide de 6.50m, pour intervenir près des plages.

© departement17

Le Patron Louis Blanchard va bientôt fêter ses 30 ans et sera remplacé en 2022 par un bateau plus rapide et plus grand. Ça va nous permettre de soigner les blessés dans de meilleures conditions et d'intervenir plus vite, explique Jean-François Vitet, le Président de la station.

Comment l'alerte est-elle donnée ?

Les interventions donnent suite aux alertes du CROSS (Centres Régionaux Opérationnels de Surveillance et de Sauvetage). Le patron de l’embarcation des Sauveteurs en Mer la plus proche et la mieux équipée au regard des circonstances, réunit son équipage dans un délai de 15 à 20 minutes.

Faire un don pour aider les sauveteurs en mer

À quoi servent les dons privés ?

La SNSM fonctionne en grande partie grâce aux dons privés (particuliers, entreprises...). Cet argent permet de financer la formation des bénévoles car pour maintenir la qualité des interventions, il faut les former. Mais aussi, d’investir dans de nouveaux navires.

Faire un don à la SNSM.

Des financements publiques

En plus des dons privés, des subventions publiques sont également versées à la SNSM :  par exemple, sur Oléron, le Département de la Charente-Maritime aidera au financement du nouveau bateau attendu pour 2022 ainsi qu'à l'achat de la caméra thermique pour vision nocturne, qui intègrera ce navire.

Quelques chiffres

LA SNSM EN FRANCE c'est

  •     8 000 bénévoles,
  •     214 stations de sauvetage,
  •     450 bateaux,
  •     32 centres de formation et d’intervention,
  •     7 000 interventions au large et le long des côtes,
  •     9 000 personnes secourues en mer,
  •     19 000 personnes soignées sur les plages,
  •     30 millions d’euros de budget financé à 80% par des fonds privés.