Publiée le 26 août 2021

Actualité

Dévasement du fleuve charente : La seconde vie des sédiments

Véritable défi technique respectueux de l'environnement, un système ingénieux permet d'utiliser les vases extraites du fleuve pour valoriser les sédiments sur les terres agricoles.

Dévasement du fleuve Charente : La valorisation des sédiments - Fichier transcription (PDF, 39.21 Ko)

Du 16 au 20 août, a eu lieu la 4e étape de l'opération de dévasement du fleuve Charente. Cette étape a consisté à transporter et valoriser les sédiments sur des terres agricoles.

Les agriculteur récupèrent les sédiments issus du fleuve

Comment ?

Le dragage permet de « remplir » les lagunes de décantation par les sédiments qui sont constitués de 80 % d’eau. Naturellement le processus de décantation permet de séparer l'eau et les sédiments. L'eau est ensuite envoyée vers une lagune spécifique avant de rejoindre la Charente. Les sédiments sont brassés mécaniquement et stockés en andains (laissés sur le sol) dans des bassins de décantation.

Une fois secs, les sédiments sont transportés grâce à des camions vers des terres agricoles situées à environ 10 km du site de décantation, du côté de Saint-Savinien. Ils sont ensuite mélangés avec la terre permettant ainsi d’améliorer la structure physique des sols.

"Les bienfaits" des sédiments pour les terres agricoles

Grâce à des essais sur des terres de groies (sol caillouteux, calcaires, riches en matière organique) :
Il en ressort que l’apport de 15 cm de sédiments améliore les qualités physiques, c’est-à-dire un meilleur développement de la culture et une augmentation des rendements. En effet, la réserve en eau est plus importante. Les sédiments sont favorables et bénéfiques à la reconstitution du sol.

Le dévasement du fleuve Charente a donc un impact positif pour les agriculteurs du coin, il agit également sur la biodiversité en améliorant les conditions de vie des espèces présentes dans le fleuve et permettra à l'avenir de prévenir des risques d'inondations.