Victor Barriquand à la conquête de l'Atlantique

Le Département soutient le skipper Charentais-Maritime Victor Barriquand pour sa première Mini transat.

La Mini transat 6.50 revient à La Rochelle le 1er octobre, avec un nouveau parcours : destination finale Le Marin en Martinique via Las Palmas dans l’île de Gran Canaria. Plus de 80 marins s’élanceront à l’assaut de l’Atlantique, en solitaire et sans assistance, sur les plus petits bateaux de course au large.
Le Département s’associe à ce défi sportif et vous encourage à soutenir Victor qui naviguera aux couleurs de votre département.

Victor Barriquand à la conquête de l'Atlantique
- © departement17

Les dates clés :

1990 : 1ère sensation en mer
C’est à l’âge de 4 ans que Victor découvre la voile au cours de vacances et week-ends en famille. Il passe des heures sur son petit optimist à longer les côtes de la Manche. Une passion est née et plus rien ne l’arrête dans la pratique de ce sport, ni même le froid ou la combinaison qui gratte les fesses.

2010 : "C’est décidé, je ferai la Mini"
Parti travailler en Corée du Sud juste après la fin de ses études, c’est là-bas que va murir le projet de faire la mini-transat. Ne lui demandez pas pourquoi car il n’a pas vraiment d’explication concrète à nous donner. Mais il rentre de cette expérience personnelle plus déterminé que jamais à réaliser son rêve de traverser l’Atlantique sur une coque de noix de 6.50m.

2012 : 1ère expérience du vrai large
Le désir de faire la Mini est là, Victor en rêve nuit et jour mais encore faut-il être capable de vivre 24h/24h sur un bateau au milieu de l’océan. Sa première expérience du grand large se fait lors d’une traversée en double sur un Class40 autour de l’Espagne. Trois semaines en mer tout de même ! Il en revient encore plus déterminé pour mener à bien son projet.

2012 : Arrivée à La Rochelle
Pour bien préparer une Mini, il faut être au petit soin pour son bateau et prêt à naviguer «dès que le vent soufflera ». Victor décide donc il y a 5 ans de s’installer à La Rochelle et d’y amarrer son Ofcet. Et en parallèle de la préparation de la course, il travaille à la conception de voiliers de croisière, un véritable atout quand on sait que beaucoup des réglages et réparations sont nécessaires jusqu’au jour du départ et pendant la course.

Mars 2016 : Seul en mer
Une des étapes clés pour savoir si on est prêt à se lancer dans une course en solitaire est la première nuit seul en mer. Une étape que Victor a quelque peu appréhendé car si il s’est engagé dans ce projet fou, c’est plus par passion sportive et esprit d’aventure que par goût de la solitude. Il passe sa première nuit seul en mer en mars 2016 lors d’une traversée entre Lorient et La Rochelle. Il se rappelle encore très bien du froid qu’il faisait.

1er octobre 2017 : Top départ
Le rêve de Victor va se concrétiser le 1er octobre sur la ligne de départ de la Mini-transat 2017 à La Rochelle.
Comme le dit si bien le dicton de la course "Passe ta Mini d’abord !" et pour la suite on verra plus tard. La suite on l’espère la plus belle possible pour lui en tout cas.

Bon vent Victor, le Département de la Charente-Maritime est derrière toi. On te retrouve à l’arrivée au Marin, en Martinique.

© Sébastien Laval

Palmarès

  • Vainqueur du Spi Ouest France J80 2015
  • Champion de France J80 2015
  • 2000 nm parcourus en double en Class40 autour de l’Espagne
  • 4e au Mondial Class40 à La Rochelle en 2012
  • Match race / Régates IRC