Travaux sur le pont d’Oléron, du 27 mars à fin octobre 2017

Le pont d’Oléron a été construit de 1964 à 1966.
Aujourd’hui, dans le cadre de l’entretien normal de l’ouvrage, il est nécessaire de procéder à la réfection de l’étanchéité du tablier.

Cette première phase de travaux, d’un montant de 2 359 000 € TTC, est confiée à l’entreprise COLAS Sud-Ouest et se déroulera du 27 mars à fin octobre 2017, avec une interruption au cours des mois de juillet et août.

Un phasage transversal est prévu de façon à ce que la circulation soit maintenue sur l’ouvrage durant toute la durée des travaux.

Par ailleurs, afin de réaliser les travaux au plus vite, il est prévu de les mener simultanément sur deux zones distinctes, suffisamment éloignées pour permettre la mise en place d’alternats et situées dans le même sens de circulation.

Organisation de la circulation

Ainsi, le jour, les deux sens de circulation seront maintenus, avec rétrécissements localisés de la chaussée à 6,50 m et limitation de vitesse à 50 km/h au droit des zones de travaux, dont la longueur respective n’excédera pas 500 mètres. De jour, la circulation des transports exceptionnels au droit des zones de chantier sera gérée par alternat manuel.

De 20h à 6h du matin, le trafic étant moindre, l’emprise des zones de travaux sera élargie et la circulation au droit de ces zones sera gérée par alternat à feux.

Les travaux qui seront réalisés consistent à :

  • démolir les trottoirs et bordures existantes,
  • reprendre l’étanchéité sur les deux rives du tablier,
  • réaliser, après rabotage de l’existant, une nouvelle étanchéité et une couche de roulement sur l’ensemble du tablier de l’ouvrage
  • réaliser la signalisation horizontale matérialisant les voies de circulation

Le chantier interrompu en juillet-août

Le pont étant la seule voie d’accès pour l'île et, de manière générale, un axe très fréquenté, le Département a pris des dispositions pour garantir une circulation aussi fluide que possible. C’est pourquoi le chantier sera interrompu en juillet-août au moment où le passage s’intensifie avec l’arrivée des estivants. Des alternats sont mis en place pour ne jamais bloquer complètement le trafic et les interventions des engins les plus encombrants sont prévues la nuit.