Publiée le 18 juillet 2018

Actualité

Trésor d’archéo

Ce mois-ci, dans "Trésor d’archéo", nous partons à la rencontre de Sébastien, garant du dépôt archéologique du Département.

© departement17

Ce mois-ci, dans "Trésor d’archéo", focus sur un membre du Service d’Archéologie départementale, qui a fait de sa passion son métier.

Sébastien Giraud nous accueille dans un immense dépôt à Saintes où sont empilées 4 500 caisses remplies d’ossements humains, pierres sculptées, outils en silex… tout le mobilier archéologique, issu des fouilles du département, est classé par communes, sites, années de fouille et matériaux. Sébastien est le garant du dépôt.

L'archéo sur le tard

Étant jeune, les contraintes familiales ont amené Sébastien à partir sur les traces de son père, mécanicien agricole. C’est ainsi qu'il a étudié les moteurs et les systèmes hydrauliques, domaine bien éloigné de sa passion première... l'archéologie.

Le bac en poche, il a travaillé au garage familial puis a intégré la fonction publique, toujours dans la mécanique. C’est au Département qu'il a rencontré par hasard le topographe-archéologue du Service Archéologie. Suivant ses conseils, il a participé en tant que bénévole à des chantiers de fouilles pendant ses congés d’été. Cette expérience a été une révélation, ou plutôt une confirmation.

Dès lors, il a multiplié les chantiers (toujours sur son temps personnel) et enrichi avec avidité ses connaissances jusqu’au jour où il a su que le gestionnaire des collections du service partait à la retraite. Sans perdre de temps, il a dépoussiéré mon CV, rédigé une lettre de motivation et, est aujourd'hui heureux de vivre de sa passion.

Faire de sa passion son métier

Lorsque les archéologues sortent le mobilier de terre, Sébastien le nettoie, le reconditionne dans des sachets puis le classe dans une des caisses du dépôt. La conservation du mobilier est importante pour qu’il ne se dégrade pas. Régulièrement, des étudiants ou scientifiques font des demandes pour étudier une collection. Sébastien leur met à disposition les caisses dont ils ont besoin. Mais avant, il devra réaliser un diagnostic sanitaire, pour qu’au retour du prêt, il compare l’état de l’objet, et s’assure qu’il n’a pas été dégradé.

Le coup de cœur de sébastien

"C'est une petite cruche trouvée sur le site de Barzan lors de la fouille des entrepôts en 2008 par Alain Bouet. Elle mesure 11cm de haut et 7 cm de diamètre et est datée des I et II ème siècles après Jésus-Christ. J'aime beaucoup cet objet car c'est un objet de la vie de tous les jours. On peut voir toute la maîtrise et le savoir faire des artisans de cette époque au travers de cette céramique."

© departement17