Publiée le 29 juillet 2019

Actualité

Trésor d'archéo

Dans les pas de nos ancêtres du néolithique grâce à la découverte d'un vase.

© departement17

Objet du Mois                 

Vase Néolithique.

Date et Lieu de la Découverte

Avril 2019, Colline de Belmont, à Royan.

Par Qui ?

Le service archéologique du Département.

Description de la découverte

Les caractéristiques de ce vase montrent une maitrise avancée des techniques de façonnage et de cuisson de la poterie. Le montage est réalisé à partir de boudins d’argile assemblés soigneusement alors que des inclusions sableuses (dégraissant) régulièrement réparties dans la patte assurent le bon maintien du vase pendant la cuisson et une certaine solidité indispensable à sa grande taille. Il possède une anse en ruban appliquée à mi-hauteur de la panse au niveau d’un bourrelet et un col droit souligné par un cordon. Ses dimensions (1m de haut) et sa forme (50cm à l’ouverture) permettent de lui attribuer une fonction de stockage.  Le contenu du vase n’est pas connu mais il fut retrouvé parmi un ensemble de poteries similaires. Constituent-elles une réserve importante d’aliments ? de sel ? de céréales ? Les équipes l’ignorent pour l’instant. Seule une étude des résidus peut-être conservés dans les vases pourraient le préciser.

Le vase après assemblage des principaux fragments retrouvés

© departement17

Contexte de la découverte

Le projet de nouvel aménagement de l’entrée de Royan a conduit les Services de l’Etat à prescrire un diagnostic pour vérifier le potentiel archéologique de la zone. En effet, le tracé routier prévu se développe sur la colline de Belmont dominant deux secteurs de marais qui dessinent la colline en question. Ce contexte géographique offre un cadre favorable à l’occupation humaine ancienne : un point haut dominant deux anciens bras de mer, riche source en matière première alimentaire et en matériaux.

Le diagnostic réalisé par le service archéologique du Département a permis de révéler deux grands fossés marquant les limites d’un village du Néolithique. Au cœur de l’aire ainsi délimitée sont répartis des trous de poteau, des aménagements liés au fonctionnement du village. Leur étude devrait faire l’objet de travaux futurs. Les fossés servent également de lieu de dépotoir. On y trouve de nombreux vestiges reflétant la vie quotidienne : ossements d’animaux consommés, outillages en pierre usés, poteries brisées...

Le vase dont il est question ici provient d’un de ces fossés.