Publiée le 28 mai 2019

Actualité

Trésor d 'archéo

Grande Lame Paléolithique

© departement17

Objet du Mois                           

Grande Lame Paléolithique                           

Date et Lieu de la Découverte

1999, Chez Pinaud II à Jonzac

Datation de l’Objet

Paléolithique Supérieur – vers 28.000 avant notre ère.
Une petite zone de foyer qui contenait des charbons osseux a permis d'obtenir une date par la méthode du radiocarbone. Ce moment d’occupation humaine est attribué à la période dite de l'Aurignacien récent vers 28.000 avant le présent. Actuellement, la reprise des fouilles par William Rendu (CNRS, Bordeaux) concerne les niveaux autour de 70.000 et s’intéresse à une halte de chasse saisonnière de Néanderthal.

Par Qui ?

Jean Airvaux, Service régional de l’Archéologie, Ministère de la Culture

Contexte de Découverte

Le site "Chez Pinaud" est une immense accumulation de sédiment (8m) au cœur de la vallée de la Seugne. Elle renferme plusieurs dizaines de millénaires de la vie de Néanderthal suivi par l’installation des 1ers groupes humains de type moderne présents en Europe. Les fouilles initiales ont révélé une aire de 50 m² jonchée de silex qui résultent de la fabrication d’outils de chasse et d’objets du quotidien.

L’objet

Des dalles et des rognons de silex volumineux ont servi de matière première nécessaire à la production de cet outillage. Parmi eux des blocs ont été façonnés en vue d'obtenir des lames épaisses dont la longueur peut dépasser 20 cm. Elles étaient débitées par percussion à l'aide de puissants gourdins de bois dur (type buis). Cette méthode est peu précise et très consommatrice de matière. De telles lames, très tranchantes, étaient utilisées comme couteaux ou transformées par retouches en grattoirs, burins et autres outils utiles pour l'exploitation des ressources issues de la chasse de grands animaux comme le renne et le cheval.

Naviguez dans le diaporama en utilisant les boutons de position pour afficher une image suivante ou précédente.

Fig. 1 – Aire de taille de silex dégagée par les archéologues à Chez-Pinaud, Jonzac. - © Archeo17
Fig. 2 - Grande lame corticale de silex. / Fig. 3 - Schéma simplifié de production des lames : - © Archeo17

En savoir plus sur le site

Le site aurignacien de Chez-Pinaud II a été découvert grâce à une campagne de sondages réalisée en 1999. Il se trouve sur une terrasse alluviale de la rive droite de la Seugne à une profondeur de 1,6 m sous la surface actuelle de la prairie. La fouille a révélé une aire d'environ 50 m² jonchée d'éclats et de nucléus de silex qui résultent de l'élaboration de produits laminaires et d'outils (fig. 1). Des dalles et des rognons de silex volumineux ont constitué la matière première nécessaire à cette production. Ces blocs ont été façonnés en vue d'obtenir des lames épaisses dont la longueur peut dépasser 20 cm (fig. 2 et 3). Elles étaient débités par percussion directe à l'aide de puissants gourdins de bois dur. Cette méthode est peu précise et très consommatrice de matière. De telles lames, très tranchantes, étaient utilisées comme couteaux ou transformées par retouche en grattoirs, burins et autres outils utiles pour l'exploitation des ressources issues de la chasse de grands animaux comme le renne et le cheval.