Publiée le 27 novembre 2019

Actualité

Submersion marine : un test grandeur nature les 27 et 28 novembre

Le plan Orsec testé afin d'évaluer l’efficacité du dispositif de protection, en cas d'alertes météorologiques.

© istock

plan ORSEC : L’exercice #submersion17

Les services de l'Etat, le Département et 15 communes du littoral s'entraîneront lors d'un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre. Le scénario de l'exercice s'appuie sur le déclenchement d'une vigilance ROUGE submersion et ORANGE vents violents. Face à une telle situation, c'est la Préfecture qui déclenche le plan ORSEC, et qui avec ses services, planifie et organise les moyens de sécurité civile.

tester la chaîne d’alerte lors d’un évènement de submersion

Le principe de l'exercice est simple : tester l'organisation des services en cas de catastrophe, et les tester grandeur nature pour vérifier où sont les éventuelles failles, et quelles sont les marges de progrès pour renforcer la coordination des services et l'efficacité des interventions en cas d'alerte réelle cette fois-ci.

Près de 50 personnes mobilisées au Département

Au Département, près de 50 personnes seront mobilisées afin d'organiser fictivement les mesures à mettre en œuvre lors d’un évènement de submersion :

  • activation du Centre Opérationnel Départemental (COD) de la préfecture,
  • activation de la cellule de crise à la Maison de la Charente-Maritime à La Rochelle,
  • activation de la salle "OPS routière" de Saintes,
  • participation des 4 agences territoriales (sans déploiement terrain),
  • diffusion de l'information au public,
  • déploiement des batardeaux (montage et démontage chronométré) à la Maison de la Charente-Maritime,
  • mise en fonctionnement du Groupe électrogène de secours dans le cadre de la simulation d'une coupure d'énergie à la Maison de la Charente-Maritime.
L'exercice Submersion17 s'inscrit dans le programme de protection des populations initié à la suite de la tempête Xynthia, déjà concrétisé par les programmes d'action de prévention des inondations (PAPI).

Du côté des communes

Cet exercice sera visible par la population puisque certaines communes testeront le déploiement de leurs ouvrages de protection et inviteront une partie de la population à participer à un exercice d’évacuation : Angoulins, Aytré, Chatelaillon, Loix. Les 11 autres communes testeront la mise en oeuvre des plans communaux de sauvegarde.