Publiée le 16 mars 2022

Actualité

Recoiffage du moulin de La Brée

Une opération bien singulière qui a marqué un moment fort de la renaissance du Moulin de La Brée !

© Departement17

le recoiffage du Moulin de La Brée : une opération spectaculaire

Le 16 mars, le public était invité à assister à un moment rare, relevant d’une véritable prouesse technique : le recoiffage du Moulin de La Brée. 

Les travaux de restauration, débutés en février 2020, ont consisté en la remise en état du mécanisme du moulin et du fût. Le moulin a aujourd’hui retrouvé son toit et ses ailes. Cette opération a été conduite par des charpentiers-amoulageurs dont le savoir-faire est unique. En effet, les artisans ont hissé dans les airs les éléments de mécanisme et la charpente pesant plus de 5 tonnes pour redonner au moulin son allure d’autrefois.

b

le seul moulin à vent en état de fonctionnement

Le Moulin de La Brée sera dans quelques mois le seul moulin à vent en état de fonctionnement, pourvu de ses ailes, dans le paysage insulaire. Reconnaissable par son fût maçonné, son toit en bois pivotant à 365° et ses ailes au système Berton, il constitue un véritable trésor du patrimoine oléronais.

La Communauté de Communes (CdC), avec le soutien du Département, a pour objectifs :

  • de sauvegarder le patrimoine local pour les générations actuelles et futures.
  • de valoriser le savoir-faire de la meunerie traditionnelle.

Son ouverture au public au printemps 2023

Le projet consiste à remettre en activité le moulin, tel qu’il fonctionnait 100 ans plus tôt, mais aussi à créer un musée, un espace de dégustation et à commercialiser la farine moulue par le moulin et issue du blé local. Son ouverture au public est prévue pour le printemps 2023.

plan patrimoine DU DéPARTEMENT

Le Département a subventionné la Communauté de Communes pour la restauration de Moulin de la Brée à hauteur de 20% des travaux soit 480 745 € HT.

D’autres subventions ont récemment été attribuées au titre du Plan patrimoine par le Département, notamment :

  • 585 273 € à la Commune de La Rochelle pour la restauration de la toiture, de la charpente et de la façade du Musée des Beaux-Arts ;
  • 1,572 M€ à la Commune de Rochefort, maître d’ouvrage du vaste programme de restauration de la Maison Pierre Loti (salles, décors, accueil …).
  • 160 315 € à la Commune de Meschers-sur-Gironde pour la réhabilitation des grottes de Régulus.
  • 98 500 € à la Commune de Saint-Fort-sur-Gironde et 93 900 € à la Commune de Consac pour des travaux de restaurations des églises.