Coronavirus : le Département répond à vos questions

En savoir plus

Publiée le 17 janvier 2020

Actualité

Le phare de Cordouan, une restauration dans la durée

Depuis 2005 et jusqu’en 2021, le phare de Cordouan fait l’objet de rénovations. Actuellement, l'appartement du Roi et la chapelle sont en train d'être restaurés.

© departement17
Vendredi 14 février, se déroule la 6e édition de la Conférence Maritime à la Maison de la Charente-Maritime sur le thème « Mer, tourisme et patrimoine ».

UNESCO : L’évaluation internationale se poursuit

Il reste désormais un peu plus de 6 mois pour savoir si le phare de Cordouan rejoindra la liste des biens culturels inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Actuellement entre les mains des experts internationaux, la commission de labellisation des sites de l'UNESCO se réunira en Chine du 3 au 5 juillet 2020 pour dévoiler les résultats.

la valeur universelle exceptionnelle, qu'est ce que c'est ?

Il s'agit d'une déclaration qui démontre que le bien a une importance culturelle exceptionnelle qui transcende les frontières nationales et qu'elle présente le même caractère inestimable pour les générations actuelles et futures.

© departement17

Grande campagne de travaux

Érigé en pleine mer, le phare est soumis au climat, à la houle, aux embruns salés... Pour entretenir un tel ouvrage, d'importants travaux ont commencé bien avant le projet "UNESCO", il y a 15 ans, avec un investissement de près de 10 millions d'euros, financé par les 2 Départements (Gironde et Charente-Maritime) et l'État.

Que restaure-t-on ?

Depuis 2005, un bouclier a été construit pour protéger la structure du phare, des pierres rongées par le sel ont été changées, des joints ont été refaits. Et en ce moment, l'appartement du Roi et la chapelle, unique pour un phare, sont en train d'être restaurés.

Interviews d'Adeline Rabate, Conservatrice Régionale des Monuments Historiques de Nouvelle-Aquitaine et de Françoise de Roffignac, Vice-Présidente du Département de la Charente-Maritime.

- © departement17

- Fichier transcription (PDF, 49.47 Ko)

Un chantier aux conditions extrêmes

Réalisé hors saison touristique, d'octobre à mars, ces travaux en pleine mer se déroulent dans des conditions climatiques parfois difficiles. Les ouvriers travaillent et cohabitent avec les gardiens : maçons, sculpteurs, tailleurs de pierre, ce sont 4 à 7 compagnons sur le site, ne retrouvant la terre que le week-end. Le matériel, lui, est acheminé en bateau ou en hélicoptère.

Restauration de la Chapelle, sculptée et ornée d'une coupole à caissons

© departement17

67,50 mètres de haut

250 watts de puissance pour l'ampoule

19 milles nautique de portée

301 marches

4 gardiens par équipe de 2

24 000 visiteurs par an