Coronavirus : le Département répond à vos questions

En savoir plus

Publiée le 10 décembre 2019

Actualité

Ile d'Aix : travaux d'hydrodemolition pour rénover l'éclairage public

Remplacement de l'éclairage public sur le port et amélioration de l'accessibilité.

Chantier d'hydrodémolition sur l'île d'Aix - © departement17

rénovation de l'éclairage public

D'octobre à décembre 2019, des travaux menés par le Département ont lieu sur le port de l'île d'Aix pour remplacer l'éclairage public, devenu obsolète. Avec le vieillissement, les bornes ont perdu en étanchéité, les connexions prenaient parfois l'eau, occasionnant des pannes. L'objectif des travaux est de rendre plus performant, plus sûr et plus économique le nouveau réseau électrique, grâce à son remplacement par plusieurs réseaux indépendants.

Remplacement des bornes lumineuses

© departement17

L'hydrodémolition pour préserver la résistance du quai

Pour les travaux de rénovation de l'éclairage public, la Jetée Barbotin, à l'entrée de l'île d'Aix, a bénéficié d'un traitement spécifique. En effet, le quai est composé d'un tablier en béton armé, dimensionné pour résister aux efforts d'amarrage et d'accostage des bateaux. Pour préserver la résistance du quai et ne pas endommager les armatures du béton, il a fallu utiliser une technique bien spécifique : l'hydrodémolition.
C'est la 1re fois que les équipes du Service des Ports départementaux utilisaient cette technique.

L'hydrodémolition détruit avec précision le béton sur des structures sensibles comme les ponts, les tunnels ou les quais. Le béton est soumis à un jet d’eau à haute pression de 2500 bar, entraînant son éclatement, tout en préservant les armatures, explique Pierre Durand-De-Gevigney, Chargé d'études et de travaux portuaires au Département.

Chantier d'hydrodémolition au niveau de la Jetée Barbotin sur l'île d'Aix

- © departement17

adapter le port à la circulation des personnes handicapées

Une fois le nouveau réseau électrique en place, les équipes en profiteront pour reposer des pavés lisses sur le port, et non rugueux comme auparavant, favorisant la circulation des personnes en situation de handicap, tout en respectant le caractère hautement patrimonial du site.

Pour ce chantier de 750 000 euros, le Département est à la fois maître d'ouvrage et maître d'œuvre.
© departement17
© departement17