Publiée le 22 mai 2019

Actualité

Les enduits protègent nos routes

Une campagne d'enduits se déroule d'avril à septembre sur le réseau départemental, en Charente-Maritime.

© departement17

Le réseau routier départemental a besoin d'entretien

Face aux intempéries notamment, il est nécessaire de maintenir une bonne étanchéité des routes pour éviter les infiltrations d’eau qui peuvent conduire à la ruine de la chaussée, notamment dans les périodes de gel-dégel. Pour répondre à ce besoin d'entretien, une campagne d’enduits, plus généralement appelée "gravillonnage", est en cours sur le réseau, et ce jusqu'à septembre.

des enduits pour des routes plus "écolos"

Cette technique, 6 fois moins coûteuse que les enrobés, permet de redonner à la chaussée étanchéité et adhérence. Elle est moins consommatrice en granulats, ressource non renouvelable. Sur un tel chantier les équipes utilisent une balayeuse, 2 répandeuses de liant, 5 camions gravillonneurs, 2 compacteurs. Et en moyenne, cette opération a lieu tous les 15 ans sur le réseau.

Comment ça marche ?

L'application se fait sous route barrée, durant 1 ou 2 jours maximum, puis ce sera grâce à l’effet de la circulation que les gravillons se mettront correctement en place. Mais il faut pour cela, en répandre plus que de besoin. C'est pourquoi un balayage est nécessaire après quelques jours de roulage.

L'usager doit adapter sa conduite

À l'issue des travaux, une signalisation indique le risque de perte d'adhérence et de projection de gravillons sur les véhicules, l'usager doit ainsi adapter sa conduite et réduire sa vitesse. Et cette vigilance doit durer jusqu'à élimination complète des gravillons.

Durant le chantier, l’équipe répand quotidiennement

20 à 25 tonnes de liant

100 à 150 tonnes de gravillons